Ophélie Soulas

Restauration de peintures

Les matériaux employés lors de la restauration et du conditionnement sont choisis pour leur capacité à se conserver dans le temps.

Stabilité
Innocuité

Les produits utilisés sont choisis en fonction de leur compatibilité avec l'œuvre traitée, en prenant en compte ses matériaux constitutifs mais également ses altérations.

Innocuité

Toute intervention doit, dans la mesure du possible, être parfaitement réversible, et ce, de manière durable afin de respecter la matérialité de l'œuvre et sa vie future.

Réversibilité

Plusieurs degrés d'intervention sont possibles. Toutefois, la restauration revêt un caractère d'humilité et doit se soustraire à l'œuvre pour la magnifier.

Minimalisme

Tout le protocole d'intervention est consigné dans un rapport, documenté de photographies. Des recherches historiques sont effectuées si elles sont nécessaires à la compréhension du bien.

Documentation

La restauration de peinture est issue de traditions ancestrales, développées en Europe occidentale, afin de sauvegarder et transmettre notre si riche patrimoine pictural. Depuis des centaines d'années les savoir-faire se communiquent d'atelier en atelier et aujourd'hui des formations scolaires permettent un apprentissage approfondi des techniques de restauration tant anciennes que contemporaines.

Des recherches constantes et le développement de nouveaux produits permettent aux restaurateurs d'affiner leurs choix et ainsi offrir à chaque œuvre la restauration unique dont elle a besoin.

Le rôle du Conservateur-Restaurateur est de préserver l'héritage culturel antique, moderne et contemporain en vue de sa transmission aux générations futures. Au travers d'un examen diagnostique de l'œuvre et d'actes de conservation et restauration exécutés dans le respect de l'intégrité historique, matérielle et esthétique, le restaurateur participe à la compréhension du bien culturel.

“Le travail c'est de l'amour rendu visible”

-Khalil Gibran-

déchirure de toile écailles en toit
retouche pointilliste